Du tchoukball pour de belles habitudes de vie

Capture d’écran 2016-06-22 à 18.49.41

« Ce sont des étudiants à l’université qui donnent des cours, qui animent des activités pédagogiques pendant huit semaine d’été. Ce sont par exemple du cirque, des cours pour apprendre à s’entraîner efficacement, des jeux collectifs, etc. Moi au fond, je ne fais que coordonner tout cela ! ». -Michel Brière

Durant 8 semaines, 190 jeunes des centres d’hébergement du CJM­IU, dont Cité des Prairies et Mont Saint­Antoine où travaille Michel Brière, reçoivent un accompagnement intensif proposé par 4 étudiants en éducation physique. L’objectif est d’amener le jeune à participer activement à son développement physique. Chaque unité peut choisir un sport. À Cité des prairies, c’est le tchoukball qui est mis de l’avant avec les adolescents «jeunes contrevenants» hébergés en garde fermée. Ce sport sans contact physique basé sur le positionnement est adapté à ces adolescents qui ont tendance à adopter des comportements agressifs ou violents en réponse aux contacts physiques. Les jeunes peuvent aussi choisir d’autres sports émergeants comme le kinball ou l’Ultimate Frisbee, ou des sports plus connus tels que le soccer ou le hockey cosom.

Cette activité est possible grâce à l’engagement, aux côtés de la Fondation, de la Fondation des Canadiens pour l’enfance et du Club optimiste de l’Université de Montréal.